La nuit du numérique au Mali

Sous la présidence de Maitre Montaga Tall, Ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Porte parole du gouvernement, L’Association des Sociétés Informatiques du Mali (ASIM), à organiser la soirée dénommée « La nuit du numérique » dans le cadre de la commémoration des 20 ans de son organisation.

La dite soirée a eu lieu le 23 décembre 2016 à 19h00 à l’hôtel ONOMO au quartier du fleuve – Bamako en présence de M. Hamadoun Touré (Smart Africa), de l’ancien ministre de la Communication, M. Mahamadou Camara, M. Moussa Touré, Directeur exécutif de l’Agence pour la Promotion des Investissement au Mali (API-Mali) et bien d’autres personnalités.

Résumé

Dans son intervention, le président de l’ASIM, M. Mohamed Diawara, non moins Directeur du General Computech, a salué les sociétaires de l’ASIM pour cette première édition de la ‘’Nuit du Numérique’’ placée sous le signe de ‘’la Souveraineté numérique’’. Aujourd’hui, a-t-il dit, l’humanité subit une nouvelle révolution à travers les NTIC. Le numérique est devenu une civilisation à laquelle notre pays, le Mali, doit se repositionner pour y faire face. Ainsi, il a salué l’élaboration par le département de l’Economie numérique et de la Communication d’une nouvelle politique appelée Plan Mali numérique 2020 afin que le mali ne soit pas de simples consommateurs des produits des autres. Pour cela, M. Diawara a adressé les vifs remerciements de l’ASIM au département et à son chef, Me Mountaga Tall.

Cependant, le président de l’ASIM a invité les uns et les autres à prendre part à cette compétition ouverte à travers la création de richesses et à s’impliquer davantage car s’il y aura une troisième guerre mondiale, ça sera celle du numérique. Avant de terminer, il a proposé la règlementation du secteur numérique pour pouvoir relever les défis qui s’imposent. Dans ce sens, l’ASIM proposera des termes de référence au département.

Mme Diallo Assétou Diarra (SIS-Afrique), secrétaire générale de l’ASIM, a fait une brève présentation de l’association qui a vu le jour en 1996 et qui se positionne aujourd’hui comme une organisation pionnière dans le secteur du numérique avec ses 85 associations membres.

Le Directeur exécutif de l’API-Mali, M. Moussa Touré a salué cette initiative de l’ASIM avant de présenter sa structure qui intervient au niveau de quatre secteurs, à savoir : agriculture, énergie, infrastructure et la filière élevage et lait.

Dans son discours, le Ministre de l’Economie numérique et de la Communication, a salué cette initiative, à savoir la promotion des NTIC au Mali. Un programme qui se trouve d’ailleurs au centre des politiques du gouvernement du Mali. Ainsi, il a demandé aux acteurs du numérique à être actifs, réactifs surtout proactifs et par-dessus tout créatifs. Aussi, il a appelé les jeunes à consolider les acquis, réaliser des plans de développement et promouvoir autant de pôles de compétitivité qui soient des piliers de la participation du Mali au Sommet Afrique-France prévu dans quelques jours à Bamako. Car l’économie numérique se trouve au centre des politiques et programmes de développement à travers le continent. Aujourd’hui, le secteur numérique est plein de promesses, il a exhorté les jeunes créateurs maliens à tirer profit de ces potentialités.

Avant de terminer, le Ministre Tall a appelé les promoteurs du numérique de se préparer pour produire, fabriquer afin de lancer des labels maliens capables de renforcer davantage leurs structures avec un Management de qualité.

La cérémonie était animée par le mini ensemble instrumental de la Cité des Enfants et de l’humoriste Cheick Oumar Sidibé alias Cheickito. Elle a pris fin par le tirage de la tombola.



Laisser un commentaire